Rechercher

Covid-19 et tests antigéniques : tout ce que vous devez savoir avant de voyager

Les tests antigéniques sont arrivés depuis lundi à l’aéroport Marseille-Provence, qui est le premier en France à offrir à ses passagers la possibilité de se faire dépister. Cette semaine vont suivre les aéroports de Paris Orly et Roissy CDG, et Nice.


À la clé, un résultats en moins de 30 minutes. De quoi faciliter les voyages en avion !


Covid-19 et tests antigéniques : tout ce que vous devez savoir avant de voyager

On vous l'annonçait dans un de nos articles précédents , les tests sont en place depuis le 22 octobre à l’aéroport Marseille-Provence. Les passagers à l’arrivée et au départ, s’ils le souhaitent, peuvent faire ce test antigénique gratuitement, sur présentation de leur carte d’embarquement.


Comme les tests PCR, les tests antigéniques s’effectuent par prélèvement avec écouvillon dans les narines.

S’ils sont un peu moins fiables que les premiers, ils sont en revanche beaucoup plus rapides.


Après une attente estimée entre 15 et 30 minutes, les résultats sont ensuite immédiatement donnés aux passagers testés. Si vous êtes testés positifs, l’Agence régionale de santé (ARS) vous demande de vous isoler à l’arrivée, ou de ne pas prendre votre vol.



Où et à partir de quand se faire tester ?


En France, les tests antigéniques sont déjà expérimentés à l’aéroport de Marseille-Provence depuis le 22 octobre. Ils seront déployés à partir du 26 octobre à Paris-Charles de Gaulle, Paris-Orly et Nice, avant d’être étendus à d’autres plateformes françaises.


L'aéroport Paris-Charles de Gaulle (terminaux 2E et 2AC) dispose déjà d'un centre de dépistage où sont réalisés des tests PCR.


Les voyageurs peuvent également réaliser un test antigénique en ville dans certains laboratoires d'analyses médicales, mais aussi en pharmacie ou auprès d'un médecin ou d'un infirmier. Ce procédé étant autorisé depuis peu de temps, il se peut que certains professionnels de santé ne disposent pas encore du matériel nécessaire. La liste des centres de dépistage est disponible sur le site du ministère de la Santé.


En Italie, les tests antigéniques sont déjà pratiqués à grande échelle depuis cet été. Ils sont disponibles dans six aéroports : Catane, Milan (Linate et Malpensa), Palerme et Rome (Ciampino et Fiumicino). Les voyageurs peuvent se faire dépister gratuitement à leur arrivée s’ils n’ont pas réalisé de PCR avant leur départ.


Ailleurs en Europe, seuls les aéroports de Francfort en Allemagne, et de Londres-Heathrow au Royaume-Uni, ont installé une plateforme de dépistage par tests antigéniques. À Londres, ils sont réalisés uniquement sur les passagers en partance vers Hong Kong avec British Airways, Cathay Pacific et Virgin Atlantic.


Combien ça coûte ?


Rien: les tests antigéniques sont intégralement remboursés par l'Assurance maladie, pour tous les patients, sans condition et où que le test soit réalisé.


À qui s’adressent les tests antigéniques ?


Au départ. l'arrêté paru au Journal officiel le 17 octobre 2020 précise que les tests antigéniques s’adressent uniquement aux «personnes asymptomatiques hors personnes contact ou personnes détectées au sein d'un cluster».


Les personnes symptomatiques de moins de 65 ans peuvent aussi en bénéficier si plusieurs conditions sont respectées :

  • si le test a lieu moins de quatre jours après l'apparition des premiers symptômes ;

  • si le délai d'attente pour obtenir un test PCR est supérieur à 48h ;

  • si les personnes testées n'ont pas un profil à risque de développer une forme grave du Covid-19.

Les destinations pour lesquelles le test sera mis en œuvre ne sont pas cependant pas encore connues.


À l’arrivée. Les voyageurs qui rentrent d’une zone à risque pourront être soumis à un test antigénique à leur retour en France, quelle que soit leur nationalité. Le dépistage pourra avoir lieu «à l’arrivée sur des pays rouges, de manière à ce qu’on n’ait plus des personnes qui rentrent de pays rouges dans le territoire français sans être testées», a indiqué Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué aux Transports, le 16 octobre sur Cnews.


Sur la dernière carte mise à jour jeudi par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), presque tous les pays de l'Union européenne sont classés en rouge.




Seules quelques régions de Norvège, Finlande et Grèce sont en vert, tandis que les pays baltes et la quasi-totalité de l'Allemagne et de la Suède sont en orange.


Le test antigénique est-il reconnu à l'étranger ?


Dans la plupart des pays européens, seuls les tests PCR sont reconnus par les autorités. À l'heure l'actuelle, seule l'Italie semble reconnaître les tests antigéniques réalisés à l'étranger.


Avant votre départ, il est important de vérifier les conditions d'entrée en vigueur sur le site France Diplomatie ou auprès des ambassades. Les tests antigéniques étant de plus en plus utilisés, on peut s'attendre à ce qu'ils soient reconnus par certains pays à court terme.


Les gares et ports sont-ils concernés ?


Pour le moment, aucune gare en France ou en Europe ne dispose de centre de dépistage. En cas de voyage en train à travers l'Europe, les passagers ont peu de chances d’être soumis à un contrôle sanitaire au départ ou à l’arrivée. Concernant le transport par bateau, certains croisiéristes rendent obligatoire le test antigénique lors de l’embarquement, en plus du test PCR à réaliser 72 heures avant le départ.




Worldway Clear logo_dark on light.png

CONTACT

149, avenue du Maine - 75014 Paris

01 73 74 54 62

contact[at]worldway.fr

INFOS PRATIQUES

SUIVEZ-NOUS SUR LES RÉSEAUX

  • Facebook worldway
  • Instagram worldway
  • linkedin worldway